// Opéra-bouffe en 3 actes de Jacques Offenbach
Livret de Charles Nuitter et Etienne Tréfeu

Créé le 7 décembre 1869 au Théâtre des Bouffes Parisiens

 

Pendant toute la deuxième moitié du XIXe siècle, La Princesse de Trébizonde était considérée comme une des plus grandes réussites d’Offenbach. On l’a parfaitement oubliée aujourd’hui. Pourtant, c’est tout l’art du compositeur qui se concentre dans cette magistrale opérette : l’art du déguisement poussé à son comble met en scène des personnages qui se cherchent, qui cherchent leur place. Les saltimbanques se rêvent châtelains, le seigneur se rêve autoritaire, le rôle travesti du prince se rêve prince, chacun rêve d’amour et de bonheur… Seule la jolie et maline Zanetta semble avoir les pieds sur terre, mais elle choisit, elle, de se déguiser en poupée de cire !

Offenbach se penche avec clémence sur les hommes de son temps, qui ne savent ni ce qu’ils sont, ni ce qu’ils veulent être. La farce semble gagner la société elle-même, où rien n’est vrai, où le monde est une opérette, pourrait-il dire en singeant Shakespeare. Ce n’est que dans la fête, tourbillon de danses et de chansons, que peuvent se révéler et se réunir les personnages qui se mentent et s’opposent.

La Princesse de Trébizonde est une fable : au-delà de toutes ces apparences déguisées (jusqu’au titre qui désigne la fameuse fausse poupée), ses personnages sont bien réels, et nous les regardons avec pitié en nous y reconnaissant. Waut Koeken la lit dans sa plus simple expression, et retrouve dans sa mise en scène le jeu subtil du compositeur entre le regard désabusé qu’il porte sur son temps… et la franche gaîté qui le sauvera.

Production de l'Opéra-Théâtre de Saint-Etienne
Création en mai 2013

distribution

Direction : Nicolas Krüger
Orchestre de Limoges et du Limousin
Chef de chant : Brigitte Clair

Mise en scène : Waut Koeken
Dramaturgie, assistant mise en scène : Benjamin Prins
Scénographie : Benoît Dugardyn
Costumes : Carmen Van Nyvelseel
Lumières : Nathalie Perrier
Chorégraphie : Joshua Monten

Zanetta : Amel Brahim-Djelloul
Le Prince Raphaël : Julie Robard-Gendre
Trémolini : Martial Defontaine
Régina : Romie Esteves
Cabriolo : Michel Vaissière
Paola : Marie-Thérèse Keller
Le Prince Casimir : Aaron Ferguson
Sparadrap : Olivier Hernandez

Chœur de l’Opéra de Limoges
Jacques Maresch, direction

bonus

Conférence :
15/12/2015 à 18 h 30 (à la BFM de Limoges)

Visite thématique (au BAL) :
19/12/2015 à 14 h 30

Visite tactile :
19/12/2015 à 18 h 00