Quel être fascinant que la Callas ! C’est avec elle que s’ouvre la saison de l’Opéra de Limoges. Avec Maria, avec la Diva, avec la Divine. Avec la femme, aussi. Ce sont toutes ces Maria Callas que Jean-Yves Picq raconte dans un texte riche et authentique. Des extraits d’interviews, données tout au long de sa carrière, ont constitué le matériau de cet auteur de théâtre. Personnage public, personnage privé : en juxtaposant les textes et en gommant cette frontière, il dessine une Maria vraie, que plus d’un croit voir reprendre vie sur scène…
Car c’est bien sûr aussi une affaire de scène : la Callas est une comédienne « venue au monde pour interpréter », dira-t-elle dans le monologue. Jean-Marc Avocat met en scène le texte et lui donne vie en la personne de Noémie Bianco qui interprète la diva lors d’une conférence de presse. Mise en abyme totale dans cette comédie jouée pour les journalistes curieux que nous sommes, par une femme qui ne se livre jamais tout à fait, mais dont on ressent les moindres émotions – le propre d’une comédienne.

 

Production Théâtre du Carnassier / co-réalisation Opéra de Lyon

distribution

Idée originale : Jean-Yves Picq
Mise en scène : Jean-Marc Avocat
Comédienne : Noémie Bianco,
Lumières : Justine Nahon