// Opéra en trois actes de Carl Maria von Weber
Livret de Johann Friedrich Kind
Créé le 13 mai 1820 au Königliches Schauspielhaus de Berlin
Nouvelle création le 7 décembre 1824 au Théâtre de l’Odéon, Paris

 

Opéra romantique par excellence, Der Freischütz conte la rivalité de deux hommes, un amour empêché, des âmes simples aux prises avec le Diable. Le chœur des chasseurs et des paysans, et un ermite en guise de coryphée assistent à ces déchirures le temps d’une journée : lors du concours de tir à l’issue duquel le jeune veneur Max doit se voir accorder la main de la belle Agathe, le mauvais Kaspar, qui a vendu son âme au diable, fournit à Max des balles magiques censées lui permettre de remporter le tournoi. Mais Kaspar est secrètement amoureux d’Agathe et offre au diable, le Chasseur Noir Samiel, l’âme de son rival. La dernière balle magique est incontrôlable et Max tire malgré lui sur sa promise… mais protégée par son amour et sa pureté, elle survit, et c’est Kaspar qui succombe à sa place. Très inspiré par le Fidelio de Beethoven, Weber apporte un chef-d’œuvre à la musique allemande, enthousiasme le public européen et impressionne les musiciens contemporains – le jeune Wagner entre autres – par sa nouveauté.

Lutte des classes, lutte des passions, lutte des générations, lutte entre le Bien et le Mal au sein des âmes, des êtres et des groupes : dans cette nouvelle production, David Gauchard met en scène avec force les oppositions qui jalonnent le Freischütz. La torture qu’endure Kaspar, le dilemme de Max, l’angoisse d’Agathe, la tension générale qui anime les personnages déchaînent les vibrations d’un romantisme violent qui ne se résout que dans la rédemption finale. L’ermite et le chœur dépassent largement leur rôle dans l’histoire : ils nous racontent ce mythe, cette parabole, comme pour nous alerter des périls du monde extérieur, des combats qu’on s’y livre et du pouvoir du Mal.
 

Nouvelle production de l'Opéra-Théâtre de Limoges. Avec la participation d'élèves stagiaires de l'ENSA de Limoges pour la fabrication de certains accessoires du décor.

Le spectacle sera diffusé en direct sur RADIO CLASSIQUE le mardi 10 mars à partir de 20h15.
 

distribution

Direction musicale : Robert Tuohy
Chef de chant : Thomas Palmer
Mise en scène : David Gauchard
Collaborateur artistique : Nicolas Petisoff

Assistant metteur en scène : Michael Martin-Badier
Scénographie : Fabien Teigné
Costumes : Joël Viala
Vidéos : David Moreau
Lumières : Christophe Chaupin 

Kaspar, Samiel, Ermite : Andreiy Maslakov
Max : Martin Homrich
Agathe : Ileana Montalbetti
Annchen : Anna Patalong
Kuno : Frédéric Caton
Ottokar : Andreas Scheibner
Kilian : Boris Grappe

Chœur de l’Opéra-Théâtre de Limoges
Direction : Jacques Maresch

Orchestre de Limoges et du Limousin

bonus

Salon d’écoute vinyles
Mer. 18/02/2015 à 15 h 30 à la BFM

Exposition temporaire autour de l’opéra Der Freischütz
du 11/02/2015 au 09/03/2015 au Musée des Beaux-Arts de Limoges

Visite tactile
Jeu. 05/03/2015 à 18 h 00

Scolaires : Parcours thématique 

Conférence
Ven. 06/03/2015 à 18 h 00