Maria de Buenos Aires
Petit opéra en 2 parties d'Astor Piazzolla sur un livret d'Horacio Ferrer | Version de concert intégrale mise en espace
Paused...
01:18
  • >
    Fuga y misterio (Live Maria de Buenos Aires 1968)
  • >
    Tocata rea (Live Maria de Buenos Aires 1968)
  • >
    Contramilonga a la funerala (Live Maria de Buenos Aires 1968)
  • >
    Tangata del alba (Live Maria de Buenos Aires 1968)
  • >
    Allegro tangábile (Live Maria de Buenos Aires 1968)
  • >
    Balada para un loco (Amelita Baltar sings Piazzolla 1969)
  • >
    Preludio para el año 3001 (Amelita Baltar sings Piazzolla y Ferrer 1969)
  • >
    Balada para mi muerte (Amelita Baltar sings Piazzolla y Ferrer 1969)
  • >
    Adiós, Nonino (Adios, Nonino 1969)
  • >
    Otoño porteño (Adios, Nonino 1969)
  • >
    Michelángelo 70 (Adios, Nonino 1969)
  • >
    Coral (Adios, Nonino 1969)
  • >
    Tangata (Silfo y Ondiana) - Fugata (Tangata (Silfo and Ondina))
  • >
    Tangata (Silfo y Ondiana) - Soledad (Tangata (Silfo and Ondina))
  • >
    Tangata (Silfo y Ondiana) - Final (Tangata (Silfo and Ondina))
Maria de Buenos Aires
Petit opéra en 2 parties d'Astor Piazzolla sur un livret d'Horacio Ferrer | Version de concert intégrale mise en espace
Il s’agit ici de la mise en image discrète et intime d’un opéra miniature. Le texte d’Horacio Ferrer est complexe à mettre en scène : Maria n’est pas que cette prostituée séduite par le tango, condamnée après sa mort à hanter les rues de l’enfer qu’est Buenos Aires en 1968. Le spectateur est convié à une expérience esthétique qui parvient à recréer un Buenos Aires à peine fantasmé : des images d’archives qui permettent de voir à la fois la ville,
Lire la suite
Maria de Buenos Aires
Petit opéra en 2 parties d'Astor Piazzolla sur un livret d'Horacio Ferrer | Version de concert intégrale mise en espace
A partir du
20 jan 2018
Prix: 
Tarif B (de 35 à 14€)
Mise en scène: 
Sergio Simon
Duree: 
1 h 25
RESERVER

Maria de Buenos Aires

Il s’agit ici de la mise en image discrète et intime d’un opéra miniature. Le texte d’Horacio Ferrer est complexe à mettre en scène : Maria n’est pas que cette prostituée séduite par le tango, condamnée après sa mort à hanter les rues de l’enfer qu’est Buenos Aires en 1968. Le spectateur est convié à une expérience esthétique qui parvient à recréer un Buenos Aires à peine fantasmé : des images d’archives qui permettent de voir à la fois la ville, et en transparence instrumentistes, et chanteurs, affairés à mettre en valeur le sublime nuevo tango de Piazzolla.

Distribution

Sergio Simón, mise en espace

Ludovic Pannetier, lumières

Gabriel Fortin, vidéo

Luciana Mancini, Maria de Buenos Aires

Marcelo Nisinman, Direction et Bandonéon

Daniel Bonilla-Torres, El Duende, Narrateur

Ruben Peloni, Cantor

Diana Ketler, piano
Alberto Mersica, guitare
Christian Danowicz, violon 1
Louis Da Silva Rosa*, violon 2
Jean-François Salies*, alto
Julien Lazignac*, violoncelle
Winfried Holzenkamp, contrebasse
Jean-Yves Guy-Duché*, flûte et piccolo
Pascal Brouillaud*, Alain Pelletier*, percussions
Solistes du Chœur de l’Opéra de Limoges : Agnès Cabrol De Butler, Floriane Duroure Ammari, Johanna Giraud, Martial Andrieux, Jean-Noël Cabrol, Fabien Leriche

* Solistes de l'Orchestre de l’Opéra de Limoges

 

Mise en scène: 
Sergio Simon
Dates: 
Samedi, 20 janvier, 2018 - 20:00
Public: 
Tout public
Lieu: 
Salle
Prix: 
Tarif B (de 35 à 14€)
Duree: 
1 h 25
Categorie: 
Lyrique

Écouter & regarder

00:00

Portraits d'artistes

En savoir plus

Luciana MANCINI

Maria de Buenos Aires

Luciana MANCINI Maria de Buenos Aires


La mezzo soprano  Luciana Mancini est diplomée d' une maîtrise du Conservatoire royal de La Haye, où elle a étudié avec Rita Dams, Jill Feldman, Michael Chance, Peter Kooij et Diane Forlano.

Ses dernières apparitions comprennent le rôle de Panthalis dans Mefistofele de Boito à Festspielhaus Baden-Baden, le rôle-titre de Maria de Buenos Aires de Piazzolla au Théâtre Bonn et Proserpina dans Orfeo de Monteverdi dans une nouvelle mise en scène par Sasha Waltz avec le Freiburger Barockorkester et Pablo Heras- Casado à l'Opéra national néerlandais à Amsterdam, au Grand Théâtre de Luxembourg, à Baden-Baden, à Bergen, à l'Opéra de Lille et au Staatsoper Berlin.

Ailleurs, elle a joué les rôles de Vita Mondana et Prudentio dans Rappresentatione di Anima et di Corpo de Cavalieri à Staatsoper Berlin, menée par René Jacobs, Amastre dans le Serse de Shield au théâtre an der Wien de Handel, dirigé par Jean-Christophe Spinosi, Annio in Mozart's La Clemenza di Tito au Festival de Drottningholm, Zaida dans l'Il Turco de Rossini en Italie à l'Opéra national néerlandais, Volupia et Didone dans l'Egisto de Cavalli à l'Opéra-Comique à Paris avec Le Poème Harmonique, Messaggera lors d'une émission de concert de Orfeo de Monteverdi au Gulbenkian Fondation à Lisbonne, Haydn's Die sieben letzten Worte unseres Erlösers am Kreuze avec la Philharmonie de Bergen et Juanjo Mena, Messaggera dans Orfeo de Monteverdi avec le Choeur de Chambre de Namur et La Fenice, dirigé par Jean Tubery, au Festival Baroque Vantaa, Festival Baroque de Pontoise, à Bilbao et Varsovie.

Son vaste répertoire comprend également les rôles de Bradamante dans l'opéra Il palazzo Incantato de Luigi Rossi, Dafne dans L'Euridice de G. Peri, les principaux oratorios de J.S. Bach et plusieurs pièces de Handel telles que Matilde à Lotario et Cleofe dans l'Oratorio La Resurrezione.

Avec Christina Pluhar et son ensemble L'Arpeggiata, elle a joué au Musikfestspiele Sanssouci, au Festival de musique ancienne de Bruges, au Festival de Música Sacra à Cuenca, au Festival de la Pâque Sainte à Valladolid et au Festival de Sablè et à Poissy.

Les engagements à venir incluent des concerts avec Ensemble Pygmalion et Raphaël Pichon aux Festivals Chaise-Dieu et Sablé, Le Messie avec les Orchestres Symphoniques de Melbourne et du Queensland, la Passion Matthäus de Bach avec Nederlandse Bachverening, une nouvelle production de Sasha Waltz pour marquer l'ouverture de l'Elbphilharmonie À Hambourg et à la Galatea dans l'Acis de Handel, Galatea e Polifemo au Händelfestspiele Halle.

En savoir plus

Sergio Simòn

Mise en espace

Sergio Simòn Mise en espace

Né en Espagne, Sergio Simón entreprend une formation de danse classique et contemporaine, notamment au Royal Conservatoire de Danse de Madrid.
En 1992, il intègre le Ballet national de Nancy puis le ballet Victor Ullate. Il danse les rôles principaux dans Le Lac des cygnes, Roméo et Juliette, Le Corsaire, Giselle, Les Sylphides, Casse- Noisette, Cendrillon, Shéhérazade, Spartacus, L’Oiseau de Feu… 
Sergio est interprète aussi dans les créations de Niels Cristie, Jiri Kilian, Hans Van Manen, Antonio Gades, Claude Brumachon, Myriam Naisy et Pilobulus entre autres…   
En 2006, il signe sa première chorégraphie, et, la même année, il prend la direction de la danse de l’Opéra-Théâtre de Limoges.
Il a également initié un travail de metteur en scène avec la création d’un « opéra dansé » à partir de Carmina Burana (2008) ou  L’Amour Sorcier (2014), et en  collaborant étroitement avec d’autres metteurs en scène sur différents projets lyriques. (Don Quichotte, Carmen, Faust, Les Contes de Hoffmann…)
En 2010, Roméo, Juliette  est la première création dédiée à l’analyse de personnages mythiques. Elle est suivie de Quelque chose de Carmen en 2012.

En 2014, il chorégraphie la suite pour piano Goyescas  de E. Granados, ainsi qu’une nouvelle version d’El amor brujo.


Sergio Simón met en place et organise un parcours culturel autour de la danse avec des ateliers de pratique et rencontres avec des lycéens. 

En savoir plus

Marcelo Nisinman

Direction et Bandonéon

Marcelo Nisinman Direction et Bandonéon

Nisinman a étudié le bandoneon avec Julio Pane et sa composition zvec Guillermo Graetzer à Buenos Aries et Detlev Muller-Siemens à Bâle. Ses compositions sont diverses et originales avec leurs origines à Buenos Aires, Nisinman s'inspire également d'autres formes et techniques créant son propre style personnel qui brise les traditions et les règles de la «Musica Porteña» (Musique de Buenos Aires).

Il a composé pour divers groupes allant de l'orchestre symphonique au quatuor à cordes. Nisinman est très recherché en tant que soliste jouant avec des orchestres et des festivals à travers le monde. Il a joué avec, Martha Argerich, Gidon Kremer, Britten Sinfonia, Gary Burton, Fernando Suarez Paz, Assad Brothers et l'Orchestre de Philadelphie dirigé par Charles Dutoit. Il est apparu comme soliste avec le WDR Big Band sous Vince Mendoza, l'Arpeggione Chamber Orchestra, l'Orchestre National des Pays de la Loire mené par John Axelrod et l'Orchestre Philharmonique de Belgrad. Son travail "Dark Blue Tango" a été créé en 2012 avec l'Orchestre symphonique national de l'Argentine sous Facundo Agudin avec Nisinman jouant du bandoneon.

Le musicien est souvent invité à travailler avec des ensembles et à festival en tant que compositeur / interprète. Il a composé un certain nombre d'œuvres vocales dont "Desvios", avec le texte de Carlos Trafic (publié sur Acqua Records, 2009) et sa nouvelle version de Maria de Buenos Aires (Acqua Records 2010).

En 2009, avec le clariniste Chen Halevi, il a formé son propre quatuor Tango Factory, le groupe regroupe quatre musiciens très différents pour explorer le tango, les œuvres de Nisinman, Porat et les arrangements de Nisinman sur les œuvres de Piazzolla, Weill et d'autres.

Ses invitations ont inclus: Festival de musique de chambre d'Oxford (en 2008), Festival de musique de chambre de Kuhmo (Finlande), Festival de Zeitkunst (Berlin et Paris), Festival de Sonoro (Bucarest) Consonances (St Nazaire-France), artiste en résidence au Festival de Boswil (Suisse), Vogler String Quartet (en Allemagne et en Irlande), et avec Martha Argerich et Friends au Festival de musique Ravenna 2013.

En savoir plus

Daniel Bonilla Torres

Narrateur

Daniel Bonilla Torres Narrateur

Né à Ponce, Puerto Rico (USA), il a étudié théologie et sciences politiques. 

Ensuite il a effectué des études de bassoniste au Conservatoire de Musique de Puerto Rico et a reçu une formation de chanteur d’opéra à l'École de Musique Manhattan à New York . 

Après ses débuts dans l’opéra en 1971 dans le New Jersey, suivie par des engagements à New York, au Texas, en Floride, Puerto Rico (Festival Casals), il entreprend, dès 1976, une carrière européenne, travaillant de manière permanente à l'Opéra de Zurich et Stuttgart et avec d’autres maisons d’opéra et théâtres en Allemagne, Europe, Russie, Japon et en Finlande. 

Il a toujours complété et assorti sa formation de chanteur avec celle d’acteur pour le théâtre et le cinéma. 

Outre l’opéra, il s’est produit de nombreuses fois dans le rôle de El Duende dans Maria de Buenos Aires d’Astor Piazzolla entre autres productions de musique traditionnelle avec voix. Son premier Duende fût en Allemagne à Kiel en 1999 et depuis c’est un rôle qu’il interprète très régulièrement dans le monde entier, en Italie, au Japon, en Grèce, en Russie, en Estonie, en Finlande et en Suisse et récemment à l’Opéra de Bonn en compagnie de la mezzo-soprano Lucian Mancini. Il a également travaillé en qualité de réalisateur de divers projets autour de la musique traditionnelle argentine. Depuis 2008, il est Directeur Artistique et de production du Komitee Komplett au Théâtre de Stuttgart.

Autour du spectacle

18.10.2017 CONFÉRENCE N°1

15.12.2017 PROJECTIONS

06.01.2018 ÉVÈNEMENT TANGO

Chanté en espagnol, surtitré en français | Version intégrale by arrangements with Warner Chapell Music Limited.