La Flûte enchantée
Singspiel en 2 actes de Wolfgang Amadeus Mozart | Livret d'Emanuel Schikaneder
Paused...
01:18
  • >
    La flûte enchantée, K. 620 : La flûte enchantée, K. 620, Act I: "Au cœur de l'homme..." (Pamina, Papageno) (French Version)
  • >
    La flûte enchantée, K. 620 : La flûte enchantée, K. 620, Act III: "Dans ces murailles..." (Sarastro) (French Version)
  • >
    La flûte enchantée, K. 620 : La flûte enchantée, K. 620, Act III: "Ah! L'ingrat par son silence" (Pamina) (French Version)
  • >
    La flûte enchantée, K. 620 : La flûte enchantée, K. 620, Act II: "Ô Isis, Osiris" (Sarastro) (French Version)
  • >
    La flûte enchantée, K. 620, Acte I: Ouverture
  • >
    La flûte enchantée, K. 620 : La flûte enchantée, K. 620, Act III: "C'est l'amour d'une belle..." (Papageno) (French Version)
  • >
    La flûte enchantée, K. 620 : La flûte enchantée, K. 620, Act I: "Ô charme, ô pur enchantement" (Tamino) (French Version)
  • >
    La flûte enchantée, K. 620 : La flûte enchantée, K. 620, Act III: "C'est l'amour d'une belle..." (Papageno) (French Version)
  • >
    La flûte enchantée, K. 620 : La flûte enchantée, K. 620, Act IV: "Ah! Tu m'es enfin donné" (Papageno, Papagena) (French Version)
  • >
    La flûte enchantée, K. 620 : La flûte enchantée, K. 620, Act I: "Ne tremble pas, ô cher enfant" (Reine de la Nuit) (French Version)
  • >
    La flûte enchantée, K. 620 : La flûte enchantée, K. 620, Act III: "Devons-nous donc ne plus nous voir" (Pamina, Sarastro, Tamino) (French Version)
  • >
    La flûte enchantée, K. 620 : La flûte enchantée, K. 620, Act I: "C'est l'oiseleur, oui, le voilà" (Papageno) (French Version)
  • >
    La flûte enchantée, K. 620 : La flûte enchantée, K. 620, Act I: "Ô charme, ô pur enchantement" (Tamino) (French Version)
  • >
    La flûte enchantée, K. 620 : La flûte enchantée, K. 620, Act III: "C'est l'amour d'une belle..." (Papageno) (French Version)
  • >
    La flûte enchantée, K. 620 : La flûte enchantée, K. 620, Act IV: "Ah! Tu m'es enfin donné" (Papageno, Papagena) (French Version)
La Flûte enchantée
Singspiel en 2 actes de Wolfgang Amadeus Mozart | Livret d'Emanuel Schikaneder
David Lescot revient à zéro, dans la mise en scène de cette épopée féérique : il impose une dynamique à deux vitesses à l’histoire de cette quête d’amour de Tamino parti sauver Pamina, la fille de la Reine de la Nuit, des griffes de Sarastro. Il fait de la querelle mythologique entre Sarastro et la Reine de la Nuit la querelle d’un couple concerné par l’éducation de leurs enfants (Papageno et Pamina). 
Lire la suite
La Flûte enchantée
Singspiel en 2 actes de Wolfgang Amadeus Mozart | Livret d'Emanuel Schikaneder

La Flûte enchantée (Mozart) à l'Opéra de Dijon !

A partir du
05 nov 2017
Prix: 
A+ (60€ à 20€)
Mise en scène: 
David Lescot
Duree: 
3h
RESERVER

La Flûte enchantée

David Lescot revient à zéro, dans la mise en scène de cette épopée féérique : il impose une dynamique à deux vitesses à l’histoire de cette quête d’amour de Tamino parti sauver Pamina, la fille de la Reine de la Nuit, des griffes de Sarastro. Il fait de la querelle mythologique entre Sarastro et la Reine de la Nuit la querelle d’un couple concerné par l’éducation de leurs enfants (Papageno et Pamina). 
Mais en plaçant cette Flûte dans le contexte post-apocalyptique de notre société gâchée par ses excès, David Lescot réfléchit sur le projet de Sarastro de refonder l’humanité…

Distribution

Christophe Rousset, direction
Debora Waldman, assistante à la direction musicale
Brigitte Clair, chef de chant

David Lescot, mise en scène
Linda Blanchet, assistante à la mise en scène
Alwyne de Dardel, scénographie
Mariane Delayre, costumes
Paul Beaureilles, lumières
Serge Meyer, vidéo

Siobhán Stagg, Pamina
Tuomas Katajala, Tamino
Jodie Devos, La Reine de la Nuit
Dashon Burton, Sarastro
Klemens Sander, Papageno
Camille Poul, Papagena
Sophie Junker, Première Dame
Emilie Renard, Deuxième Dame
Eva Zaïcik, Troisième Dame
Mark Omvlee, Monostatos
Christian Immler, Narrateur

Orchestre de l’Opéra de Limoges
Chœur de l’Opéra de Limoges | Direction Jacques Maresch
Jeunes chanteurs de la Maîtrise de Caen | Direction musicale Olivier Opdebeeck


Nouvelle production de l'Opéra de Dijon, producteur délégué. En coproduction avec l'Opéra de Limoges et le Théâtre de Caen | Photos : Opéra de Dijon - Gilles Abegg.

Mise en scène: 
David Lescot
Dates: 
Dimanche, 5 novembre, 2017 - 15:00
Mardi, 7 novembre, 2017 - 20:00
Jeudi, 9 novembre, 2017 - 20:00
Samedi, 11 novembre, 2017 - 15:00
Public: 
Tout public
Lieu: 
Grande salle
Prix: 
A+ (60€ à 20€)
Duree: 
3h
Categorie: 
Lyrique

Écouter & regarder

La Flûte enchantée (Mozart) à l'Opéra de Dijon !

00:00

Portraits d'artistes

En savoir plus

David Lescot

Metteur en scène

David Lescot Metteur en scène

DAVID LESCOT

Auteur, metteur en scène et musicien.

Son écriture et son travail scénique mêlent au théâtre des formes non-dramatiques, en particulier la musique, la danse ainsi que la matière documentaire.

Il met en scène ses pièces Les Conspirateurs (1999, TILF), L’Association (2002, Aquarium) et L’Amélioration (2004, Rond-Point).

En 2003 Anne Torrès crée sa pièce Mariage à la MC93-Bobigny, avec Anne Alvaro et Agoumi. 

Sa pièce Un Homme en faillite obtient le Prix du Syndicat national de la critique de la meilleure création en langue française en 2007.

En 2008, la SACD lui décerne le prix Nouveau Talent Théâtre.

Il crée La Commission centrale de l’Enfance à la Maison de la Poésie à Paris. Le spectacle se joue plusieurs saisons dans le monde entier (Espagne, République tchèque, Russie, Belgique, Argentine, Etats-Unis) et remporte en 2009 le Molière de la révélation théâtrale.

Artiste associé au Théâtre de la Ville, il y met en scène L’Européenne, dont le texte obtient le Grand Prix de littérature dramatique en 2008, Le Système de Ponzi (2012) adapté à la télévision pour Arte par Dante Desarthe, puis Les Jeunes (2012) et J'ai trop peur (2015) sa première pièce pour enfants, qui connaît depuis un grand nombre de représentations en France et est reprise à Paris puis dans toute la France de 2015 à 2017.

À l'invitation du Festival d'Avignon et de la SACD, il participe en 2011 au "Sujet à Vif" et créée "33 tours", avec le danseur et chorégraphe DeLaVallet Bidiefono (juillet 2011). Le spectacle est repris au TNB à Rennes sous le titre 45 Tours, puis au Théâtre de la Ville en 2012, avant de poursuivre sa tournée en France et outremer.

Il co-signe avec le musicien Benoît Delbecq Tout va bien en Amérique (Bouffes du Nord, 2013).

En 2014 il crée Nos Occupations, à la Filature de Mulhouse, où il est associé.

La même année il met en scène au Monfort Ceux qui restent. Le spectacle obtient le Prix de la Meilleure création en langue française du Syndicat de la Critique, et est repris au Théâtre de la Ville en 2015. Le texte est publié chez Gallimard en 2015 dans la Collection "Haute Enfance".

Le spectacle est joué à l'automne 2016 au Festival de Princeton puis à la Maison française de l'Université NYU à New York.

En février 2015 il est directeur musical et interprète de Revue Rouge, spectacle musical sur les chants révolutionnaiure, mis en scène par Eric Lacascade, avec Norah Krief (création au TNB à Rennes, repris la saison suivante à Paris et en tournée).

Il écrit en 2015 Kollektiv', pièce pour 19 acteurs du Conservatoire National de Paris, mise en scène par Patrick Pineau.

Il crée Les Glaciers grondants, autour du Climat, à la Filature de Mulhouse en novembre 2015, qui est repris notamment au Théâtre de la Ville, et aux CDN de Caen, de Nice et de Saint-Etienne, ainsi qu'au Festival de Wuzhen en Chine en octobre 2016.

Il reçoit en 2015 le Prix Théâtre de la SACD.

En janvier 2016, il met en scène Les Derniers Jours de l'Humanité de Karl Kraus, à la Comédie-Française, avec Denis Podalydès.

Il a monté les opéras The Rake's Progress de Stravinsky à Lille, Il Mondo Della Luna de Haydn à la MC93-Bobigny avec l'Atelier lyrique de l'Opéra Bastille, puis en 2014 La Finta Giardiniera de Mozart à Lille et Dijon, sous la direction musicale d'Emmanuelle Haïm, et Djamileh de Bizet avec l'Opéra de Rouen et le CDN de Caen.

Il crée le dyptique « Le Plus près possible », concert parlé, au Printemps des Comédiens à Montpellier en juin 2016.

En 2017 il mettra en scène La Flûte enchantée de Mozart (Direction musicale Christophe Rousset, opéras de Dijon, Limoges, Caen).

Il prépare actuellement un spectacle musical consacré à la Commune de Paris et intitulé La Chose Commune (production Filature de Mulhouse, CNDC Chateauvallon et Théâtre de la Ville) qu’il interprétera aux côtés d’Emmanuel Bex, Elise Caron, Mike Ladd, Simon Goubert et Géraldine Laurent. 

Il est membre fondateur de la Coopérative d'écriture, qui regroupe 13 auteurs.

Ses textes sont publiées aux Editions Actes Sud-Papiers, elles sont traduites publiées et jouées en anglais, allemand, portugais, japonais, roumain, polonais, italien, espagnol, russe...

Ses pièces sont publiés aux éditions Actes Sud-Papiers.

En savoir plus

Christophe ROUSSET

Direction

Christophe ROUSSET Direction

Fondateur de l’ensemble Les Talens Lyriques et claveciniste internationalement reconnu, Christophe Rousset est un musicien et chef d’orchestre inspiré par sa passion pour l’opéra et la redécouverte du patrimoine musical européen.

L’étude du clavecin à La Schola Cantorum de Paris avec Huguette Dreyfus, puis au Conservatoire Royal de la Haye avec Bob van Asperen (il remporte à 22 ans le prestigieux 1er Prix du 7e concours de clavecin de Bruges), suivie de la création de son propre ensemble, Les Talens Lyriques, en 1991, permettent à Christophe Rousset d’appréhender parfaitement la richesse et la diversité des répertoires baroque, classique et préromantique.

Christophe Rousset est aujourd’hui invité à se produire avec Les Talens Lyriques dans le monde entier : Opéra de Paris, Opéra national des Pays-Bas, Concertgebouw Amsterdam, Théâtre des Champs-Élysées, Philharmonie de Paris, Opéra de Lausanne, Teatro Real, Theater an der Wien, Opéra Royal de Versailles, La Monnaie de Bruxelles, Wigmore Hall de Londres, Carnegie Hall de New-York, Aix-en-Provence etc.

Parallèlement, il poursuit une carrière active de claveciniste et de chambriste en se produisant et en enregistrant sur les plus beaux instruments historiques. Ses intégrales des œuvres pour clavecin de F. Couperin, Rameau, D’Anglebert et Forqueray et les divers enregistrements consacrés aux pièces de J.-S. Bach (Partitas, Variations Goldberg, Concertos pour clavecin, Suites anglaises, Suites françaises, Klavierbüchlein, Clavier bien tempéré) sont vus comme des références.

La dimension pédagogique revêt une importance capitale pour Christophe Rousset qui dirige et anime des masterclasses et académies de jeunes : Accademia Chigiana, CNSMD de Paris, Académie d’Ambronay, OFJ Baroque, Junge Deutsche Philharmonie ou encore le Britten-Pears Orchestra. Il s’investit également avec énergie aux côtés des musiciens des Talens Lyriques dans l’initiation de jeunes collégiens de Paris et d’Île-de-France à la musique.

Christophe Rousset poursuit enfin une carrière de chef invité : Orchestre Trondheim Barrok, Liceu Barcelone, San Carlo de Naples, la Scala de Milan, Opéra Royal de Wallonie, Orchestre national d’Espagne, Orchestre philharmonique de Hong Kong ou l’Orchestre du Théâtre Royal de la Monnaie.

Christophe Rousset est Chevalier de La Légion d’Honneur, Commandeur des Arts et des Lettres et Chevalier de l’Ordre national du Mérite.

 

Source : http://www.lestalenslyriques.com/fr/les-talens-lyriques/christophe-rousset

En savoir plus

Siobhan STAGG

Pamina

Siobhan STAGG Pamina

La soprano australienne Siobhan Stagg a remporté des prix lors de compéti-tions vocales importantes telles que le Concours international de Belvédère, le Concours Mozart de Salzbourg, le Mietta Song Competition et le Aus-tralian International Opera Award. Christa Ludwig a décrit sa voix comme « l’une des plus belles que j’aie jamais entendues ». En 2016, Siobhan Stagg a joué sur les grandes scènes interna-tionales de concert et d’opéra, dont ses débuts aux BBC Proms sous la direc-tion de Simone Young, puis avec le NDR Symphonieorchester, le Münch-ner Rundfunkorcheser et une tour-née australienne avec le ténor Roberto Alagna. En janvier 2015, Siobhan est intervenue dans trois concerts et une diffusion vidéo mondiale du Requiem de Brahms avec Christian Thielemann et le Berliner Philharmoniker. Elle a fait récemment d’importants débuts dans l’Orpheus de Rossi au Royal Opera House de Londres, avec Kent Nagano dans A Quiet Place de Berns-tein et dans Fidelio et Alcina au Grand Théâtre de Genève.

En mai 2014, Siobhan a fait ses débuts au Hamburg State Opera dans le Lear d’Aribert Reimann. Siobhan retourna ensuite à Hambourg en avril 2015 pour chanter Blonde dans Die Entführung aus dem Serail. En 2013, elle rejoint le Salzburg Festival’s Young Singers Project et fait ses débuts à Deutsche Oper Berlin sous la direc-tion de Sir Simon Rattle.

Berlin lui a immédiatement offert un contrat de trois ans. Pendant ce temps, elle joue des rôles tels que Blonde, Sophie ( Der Rosenkavalier ), Gilda ( Rigoletto ), et Pamina ( Die Zauberflöte ). Parmi ses autres interprétations récentes figurent ses débuts au Berlin State Opera, un concert avec le Moscow Philharmonic Orchestra, le Concert de la Saint-Syl-vestre à la Philharmonie de Cologne. Ses projets futurs incluent son retour au Royal Opera House, à Covent Gar-den, le rôle de Blonde à Amsterdam ainsi qu’à des concerts importants à Salzbourg, Cologne, Berlin, Varsovie et Sydney.

Siobhan est de plus en plus demandée en tant qu’artiste d’opéra et de concert, en collaboration avec des chefs comme Sir Simon Rattle, Christian Thielemann, Simone Young, Donald Runnicles, Kent Nagano, Pinchas Steinberg, Christian Curnyn, Leonardo García Alarcón, Manfred Honeck, Marko Letonja et Stephen Layton. Siobhan a fait ses études à l’Université de Melbourne et à l’Aca-démie Internationale de Galles du Royaume-Uni, en Italie, à New York et en Autriche.

Source : Opéra de Dijon

En savoir plus

Tuomas Katajala

Tamino

Tuomas Katajala Tamino

Le ténor finlandais, Tuomas Katajala, a étudié à l'Académie Sibelius à Helsinki ainsi qu'à Rome et à Amsterdam. Il est l'un des ténors scandinaves les plus polyvalents et les plus recherchés et a obtenu un succès remarquable non seulement comme chanteur lyrique, mais comme chanteur de concert, en oratorio notamment.

Grâce à des collaborations de longue date, il a une relation étroite avec l'Opéra national finlandais à Helsinki et le Festival de l'Opéra Savonlinna, où il a fait ses débuts en tant que Tamino / Die Zauberflöte en 2006. En 2007, il a été admis à la master class de l'Accademia Rossiniana et a assumé le rôle de Libenskopf à Viaggio a Reims sous la direction du Maestro Alberto Zedda lors du Festival de Rossini à Pesaro.

En tant que membre du Finnish National Opera et en tant que chanteur invité dans, par exemple, Oslo, Göteborg, Enschede, Lisbonne, Glyndebourne, Düsseldorf et Berlin, il a joué dans des rôles tels que Ernesto / Don Pasquale, Henry Morosus / Die Schweigsame Frau, Prince Leopold / La Juive, David / Die Meistersinger, Tom Rakewell / The Rake's Progress , Tamino, Junger Seemann u. Hirte / Tristan und Isolde, et Don Ottavio / Don Giovanni. Les engagements récents incluent Steersman / Fliegender Holländer et Lensky / Eugene Onegin à Helsinki.

Le répertoire de concerts et d'oratorios de Katajala comprend près de 90 œuvres différentes et comprend les principaux travaux de J.S. Bach, Händel, Mozart, Haydn, Mendelssohn et Rossini. Il a chanté à différents dans festivals de musique en Scandinavie, en Espagne, en France, en Grande-Bretagne, aux États-Unis et au Japon (dont Salle Pleyel à Paris et Avery Fisher Hall à New York) et a travaillé avec des chefs de renom comme Vladimir Ashkenazy, Kent Nagano, Esa -Pekka Salonen et Mikko Franck. Recemment, il a chanté dans Das Lied von der Erde de Mahler à Tokyo, le Requiem polonais de Penderecki à Madrid, Evangelist in J.S. Bachs Matthäus Passion à Turku, les cantates de Bach à Kuhmo et Wozzek d'Alban Berg au Festival d'Helsinki.

Les projets futurs comprennent, entre autres, Il barbiere di Siviglia (Almaviva) à Komische Oper Berlin, Die Zauberflöte (Tamino) à Limoges, Caen, Lilles, à ROH à Londres et à Helsinki, Die Entführung aus dem Serail (Belmonte) à la Festival de Savonlinna en Finlande et Cosi fan tutte (Ferrando) à l'opéra de Seattle, Der Fliegende Holländer / Steersman à Helsinki et à Rome.

Site officiel : http://www.tuomaskatajala.com

En savoir plus

Jodie DEVOS

La Reine de la Nuit

Jodie DEVOS La Reine de la Nuit

Née en 1988, la soprano belge Jodie Devos commence ses études musicales professionnelles à l’IMEP, l’Institut supérieur de Musique et de Pédagogie à Namur avec Elise Gäbele et Benoit Giaux. Elle continue sa formation en chant, à la Royal Academy of Music de Londres, avec Lillian Watson et Audrey Hyland, dont elle sort avec la plus grande distinction.

Après sa formation, Jodie Devos gagne le premier prix du Concours International Bell’Arte ainsi que le second prix et le prix du public du Concours Musical International Reine Elisabeth de Belgique. Elle est lauréate de nombreux autres prix en Belgique et en Angleterre. Elle est Artiste Jeune Talent de l’année 2015 pour les International Classical Music Award (ICMA).

Elle est généreusement supportée par l’Asbl Do Musica et les Fonds Thirionet. Pendant ses études, elle a la chance de recevoir les conseils de professeurs tels que Peggy Bouveret, John Streets, Florence Daguerrre de Hurreaux, Mitsuko Shirai, Helmut Deutsch, Noelle Barker, Raphael Sikorski, Christiane Eda-Pierre et Nadine Denize.

Son répertoire à l’opéra inclus Adèle et Ida (La chauve-souris de Strauss Jr.) Serpina (La Serva Padrona de Pergolesi), Le Feu, le Rossignol et la princesse (L’enfant et les Sortilèges de Ravel), Blondchen (Die Entführung aus dem Serail), Despina (Cosi fan tutte de Mozart), Olympia (Les contes d’Hoffmann de Offenbach) mais aussi Liesl dans La mélodie du bonheur de Oscar et Hammerstein.

Ces récents engagements comprennent la Cantate du café et la Cantate des paysans de Bach, la Cantate Miseri noi Misera Patria de Haydn, Bellezza dans Il trionfo del Tempo e del Desinganno de Haendel, Les Illuminations de Britten, La petite messe solennel de Gounod, Eternal light de Goodhall, en Belgique, Angleterre, Hollande et France. Elle chante sous la direction de chefs tels que Roland Boer, Paolo Arrivabeni, Dmitri Jurowski, pour les concerts des lauréats du Concours International Reine Elisabeth et Enrique Mazzola pour le Festival Musiq’3.

Pour la saison 2014/2015, Jodie Devos fait ses débuts à l’Opéra Comique dans les rôles de Ida et d’Adele (La chauve-souris de Strauss) sous la baguette de Marc Minkowski et dans le rôle d’une Marchande et d’un pensionnaire (Les mousquetaires au couvent de Varney) en tant que membre de l’Académie de l’Opéra comique. Jodie Devos donnera de nombreux récitals à travers le monde comme la Belgique (Gent, Anvers, Bruxelles) la France (Paris), l’Allemagne (Düsseldorf) La Hollande (Maastricht), l’Inde (Bombay), le Canada (Québec) mais aussi une tournée au Brésil au côté de Sumi Hwang. Elle chantera sous la direction de Leonardo Garcia Alarcon un concert dédié aux airs de concert et airs d’opéra de Mozart avec le nouvel orchestre « Millénium Orchestra». On la retrouvera dans de nombreux Festivals cet été (Stavelot, Juillet Musical de Saint-Hubert, Estivales en Médoc) au côté de l’OPRL, Eric Le Sage et le quatuor Alfama.

 

Source  : http://jodiedevos.com/

En savoir plus

Klemens SANDER

Papageno

Klemens SANDER Papageno

Klemens Sander est né en Autriche. Ancien membre du St. Florian Boys’ Choir, il a étudié à l’Universität für Musik und darstellende Kunst Wien avec Helena Lazarska, Robert Holl et David Lutz. De plus, il a participé à des master classes avec Thomas Hampson, Gundula Janowitz, Dagmar Pecková et Hartmut Höll. Pendant ses études, il a fait ses débuts d’opéra en 2001 au Volk-soper Wien ( The pirates of Penzance ). En tant que soliste, résidant en même temps au Staatstheater Karlsruhe et au Volksoper Wien, Klemens Sander a interprété Papageno ( Die Zauberflöte ), Conte Almaviva( Le Nozze di Figaro ), Belcore ( L’Elisir d’Amore ), Marcello et Schaunard ( La Bohème ), Ping ( Turan-dot ), Donner ( Das Rheingold ), le rôle titre dans Eugene Onegin, Falke ( Die Fledermaus ), et Harlekin ( Ariadne auf Naxos ). Ses engagements en tant qu’invité l’ont conduit au Festival de Salzbourg ( Die Gezeichneten ), au Theater an der Wien ( Giulio Cesare, Dialogues des Carmélites, Intermezzo, Death in Venice, The Telephone ), au Grand Théâtre du Luxembourg et au Leipzig Opera ( Die Zauberflöte ), au Opera Festival Klosterneuburg (Rôle titre dans Don Giovanni, Escamillo dans Carmen ), et au National Opera Vilnius ( Le Nozze di Figaro ).

Après avoir reçu le prix Lied au concours international de Hertogenbosch, Kle-mens Sander s’est imposé en tant que chanteur de récital lors de nombreux festivals. Parmi ses derniers concerts, citons une tournée avec Missa Solemnis de Beethoven ( Orquestra Sinfónica do Estado de São Paolo, Brésil, dir. Tho-mas Dausgaard ), la 9e Symphonie de Beethoven ( Beethoven Festival War-saw ), Un requiem allemand de Brahms ( RTVE Orchestra ), The seven deadly sins de Weill et l’Oratorio de Noël de Bach ( Tonkünstler Orchester Nie-derösterreich au Grafenegg Festival ), une tournée en Espagne avec la Messe n°5 de Schubert ( Orquesta Sinfónica de Euscadi )... Klemens Sander s’est produit sous la direction de Bertrand de Billy, Kirill Petrenko, Kent Nagano, H.K. Gruber, Jérémie Rhorer, René Jacobs, Carlos Kalmar, Helmuth Ril-ling, Andrés Orozco-Estrada, Stefan Vladar, Thomas Dausgaard et Georges Prêtre. Les engagements récents incluent un récital au Oxford Lieder Festival, Missa Solemnis de Beetho-ven avec le Wiener Kammerorchester et des rôles d’opéra tels que Papageno ( Die Zauberflöte ) au Volksoper Wien, Malignac au Festival Musiques Interdites Marseille, le rôle titre dans de Orest Manfred Trojahn pour le Neue Oper Wien et Falke ( Die Fledermaus ) au New National Theatre Tokyo. Parmi les futurs engagements figurent Ping ( Turandot ), Papageno ( Die Zauber-flöte ) et Schaunard ( La Bohème ) au Volksoper Wien, divers récitals en Allemagne, en Autriche et en Italie, une tournée aux États-Unis avec le Schwanengesang de Schubert, la 9e Symphonie de Beethoven avec le Ton-künstler Orchester Niederösterreich à Grafenegg ainsi que des chansons de Schubert orchestrées avec le Israël Camerata à Jérusalem et Tel Aviv. 

 

Source : http://www.klemenssander.at/new/en/biography/

En savoir plus

Camille POUL

Papagena

Camille POUL Papagena

Soprano éclectique, Camille Poul amorce une carrière prometteuse en se forgeant une solide réputation d’artiste au tempérament dramatique et pétillant, dans un répertoire s’étendant du baroque au contemporain, avec une prédilection évidente pour les opéras mozartiens. Les critiques vantent les qualités de timbre de sa voix brillante et touchante, son charme et sa remarquable présence scénique.

En scène, son répertoire s’étend de Monteverdi (Amore et Damigella dans L’Incornorazzione di Poppea) à Poulenc (La Voix Humaine) en passant par Mozart. Elle a notamment interprété Pamina, La Première Dame et Papagena (Die Zauberflöte), Susanna (Le Nozze di Figaro), Zerlina (Don Giovanni), Rita de Donizetti, Belinda (Didon et Enée, Purcell), Carolina (Il matrimonio segreto, Cimarosa), Rosina (Il barbiere di Seviglia, Rossini), Cerere (Le Nozze di Teti e Peleo, Rossini), Aricie (Hippolyte et Aricie, Rameau), Adèle (Die Fledermaus, J. Strauss), Zémire (Zémire et Azor, Grétry), Osira (Zanaida, C.P.E. Bach), Amour (Orphée et Eurydice, Glück et Cadmus et Hermione, Lully), Urgande (Amadis, Lully), Nana Catoen (Lundi, monsieur vous serez riche, A. Duhamel), pour ne citer qu’eux...

Elle a été notamment dirigée par Stéphane Denève, Emmanuelle Haïm, Allessandro De Marchi, David Reiland, Gérard Korsten, William Christie, Hervé Niquet, Alexis Kossenko, Jean-Christophe Spinosi, Giuseppe Grazzioli, David Stern, Jean-Claude Malgoire et Damien Guillon.

Elle a travaillé sous la direction de metteurs en scènes tels que Galin Stoev, Jean-Yves Ruf, Jean-François Sivadier, Eric Vigié, Benjamin Lazar, Christophe Gayral, Corinne et Gilles Benizio.

Elle a étudié avec Alain Buet, Jean-Louis Dumoulin, et reçu les conseils de René Jacobs, David Jones, Leontina Vaduva et Buddug Verona-James. Elle a été membre de l’académie du festival d’Aix en Provence. Camille Poul prépare ses rôles avec Agnès De Brunhoff.

Elle est diplômée du CNSM de Paris pour le répertoire lyrique, du CNR de Paris pour le répertoire baroque et du CNR de Caen. Flûtiste de formation, son goût pour l’Opéra s’affirme dès l’enfance, en chantant comme soliste au sein la Maîtrise de Seine Maritime dans des productions de l’opéra de Rouen (Die ZauberflöteCarmenLa BohèmeTosca).

Camille Poul se produit dans des salles prestigieuses, telles que l’Opéra Comique, les opéras de Lille, Rouen, Caen, Dijon, Metz et Rennes, Vichy, le Grand théâtre d’Aix en Provence, l’Opéra Royal de Versailles, l’Opéra Royal de Luxembourg.

Elle a été conviée en 2013 à assurer la doublure du rôle-titre d’Hippolyte et Aricie à Glyndebourne. Elle a également chanté au Konzerthaus de Vienne,à la salle Pleyel, à la Cité de la Musique, au Théâtre des Bouffes du Nord à Paris, au Vredenburg d’Utrecht, aux Concertgebow d’Amsterdam et de Bruges, ou encore au Quartz de Brest.

Elle collabore avec de nombreux ensembles réputés, tels Le Concert d’Astrée, Academia Montis Regalis, Le Poème Harmonique, Les Lunaisiens, Le Banquet Céleste, Les Cyclopes, Les Ambassadeurs, Les Musiciens du Paradis, Opera Fuoco...

Elle est l’invitée de nombreux festivals internationaux : Berkeley, Grenade, Leipzig, Campo de Jordao au Brésil, La Vallette Baroque festival, La Roque d’Anthéron, la Folle Journée de Nantes et de Lisbonne, le festival de la Vézère, le festival des Promenades musicales du Pays d’Auge, les Musicales de Normandie, Lessay, festivals de Gand et Spa, festival de Palerme, festival français de Riga, festival Mysteriae Pascalae de Cracovie, etc.

Camille Poul entretient une activité importante de chambriste et de récitaliste, en duo avec Jean-Paul Pruna et Célimène Daudet au piano, ainsi qu’avec Maude Gratton et François Guerrier au clavecin et pianoforte.

La discographie de Camille comprend L’enfant et les sortilèges (dont elle chante le rôle titre) avec le SWR de Stuttgart dirigé par S.Denève (à paraître), La Première Dame dans Les mystère d’Isis (version pastiche de La Flute Enchantée de Lachnitt-Mozart, label Glossa), Urgande dans Amadis de Lully (label "Musiques à la Chabotterie"), la deuxième Grâce de l’Orfeo de Belli (label Alpha), le rôle titre de Maddalena ai piedi di Cristo de Caldara, ainsi que des airs de Michel De La Barre (« La Julie », label Agogique).

Elle a enregistré en DVD les rôles d’Amore et Damigella dans L’Incornorazzione di Poppea (Virgin Classics) et Amour et Palès dans Cadmus et Hermione de Lully (label Alpha).

Passionnée par le spectacle en petite forme et le mélange des genres, elle a créé un spectacle intitulé On eut dit l’écho d’une cloche lointaine, avec la danseuse Flora Sans et l’accordéoniste Anthony Millet. Elle aura également l’honneur de chanter le rôle d’Ygraine de l’opéraTintagiles (tiré d’une pièce de Maeterlinck), récemment composé pour elle par Lucien Guérinel, création prévue au festival de Chaillol avec l’Ensemble KDM. Elle a aussi chanté le rôle de La sirène pour la bande-son des "Naufrageurs" moyen métrage du réalisateur Raphaël Mathié, en collaboration avec le compositeur Krischna Levy.

 

Source : http://www.camillepoul.com/

En savoir plus

Sophie JUnker

Première Dame

Sophie JUnker Première Dame

La soprano belge Sophie Junker a étudié à l’Institut Supérieur de Musique et de Pédagogie à Namur et à la Guild-hall School of Music and Drama à Londres. Sophie remporte le London Handel Competition en 2010 et l’Inter-national Cesti Competition en 2012. Le répertoire lyrique de Sophie Jun-ker comprend Susanna ( Le Nozze de Figaro ), Olympia ( Les Contes d’Hoff-mann ), Marzelline ( Fidelio ), Serpetta  (La Finta Giardiniera), Despina (Cosi fan tutte), Atalanta (Xerxes), Adina (L’Elisir d’Amore) et le rôle-titre dans Rita de Donizetti. Parmi les autres rôles figurent : La Femme israélienne ( Esther de Haendel ) avec Laurence Cummings au Göttingen Festival, Amour ( Orphée et Eurydice - dir. Andreas Spering) et Constance ( Dialogues des Carmélites) avec Jacques Lacombe, tous deux avec l’ Opéra de Nantes/Angers avec Christian Curnyn, Belinda ( Dido and Aeneas ) au Innsbruck Early Music Festival, Wanda ( La Grande Duchesse de Gérolstein ) à l’Opéra Royal Liège de Wallonie avec Cyril Englebert, Proser-pine ( La Descente d’Orphée aux enfers ) au Wigmore Hall, Euridice ( la Des-cente d’Orphée aux Enfers de Rameau) en Hollande avec Lionel Meunier ainsi que de nombreux concerts avec le Concerto Copenhagen et Lars Ulrik Mortensen.

Plus récemment, Sophie a interprété Phoebe (Castor et Pollux - Curnyn) à Londres, Drusilla / Virtu ( L’Incoronazione di Poppea ) et Melanto / Fortuna ( ll Ritorno d’Ulisse in Patria ) avec l’Academy of Ancient Music (Egarr) au Barbican Centre,le rôle titre de Cendrillon par Pauline Viardot avec l’Opéra Royal Liège Wallonie et St Mat-thew Passion (McCreesh) en Suisse.

Sophie Junker a récemment interprété un programme de Jules Massenet au festival Härnosänd Music en Suède, accompagnée du pianiste Mutsumi Moteki. Les représentations de la sai-son 2016 | 17 comprennent The Creation avec le Russian National Orchestra, à Moscou, Belinda (Dido & Aeneas) avec La Nuova Musica et David Bates, et aussi avec The English Concert et Harry Bicket, Dorinda (Orlando) à Bologne. De plus, Sophie présentera les programmes de Couperin et Delalande avec Le Poème Harmonique et Vincent Dumestre dans toute l’Europe. Parmi les autres spectacles figurent The King’s Daughter avec le Danish National Vocal Ensemble et Concerto Copen-hagen, St John Passion avec le Colle-gium 1704 à Prague et Dresde, Galatea (Acis and Galatea) avec le Collegium Marianum à Prague et Halle sous la direction de Lars Ulrik et son début en récital à Madrid où elle présentera un programme de Reynaldo Hahn avec le pianiste Marek Ruszczynski. 

 

Source : Opéra de Dijon

En savoir plus

Dashon Burton

Sarastro

Dashon Burton Sarastro

Loué pour sa « noblesse et son ton riche » ( The New York Times ) et sa « voix énorme et palpitante capable de ressusciter les morts » ( Wall Street Journal ), le baryton basse Dashon Bur-ton est connu pour ses performances exaltantes des grandes œuvres sacrées de Bach, Handel, Beethoven et Men-delssohn, ainsi que pour les chansons séculaires et les œuvres de Brahms, Copland, Schubert et Strauss. Membre fondateur de l’ensemble vocal contem-porain Roomful of Teeth, Dashon est également passionné de faire décou-vrir de nouvelles œuvres. Lors des dernières saisons, Dashon Burton a participé aux représentations des Passions selon Saint-Jean et de Saint-Matthieu, de la Messe en si mineur de Bach, du Requiem de Brahms, de la 9e Symphonie de Beethoven, du Requiem de Mozart, du Messie de Haendel, du rôle titre d’Elijah, et de Feast de Belshazzar avec des orchestres tels que Philharmonia Baroque, Cleve-land Orchestra, Baltimore Symphony, Cincinnati May Festival, New Jersey and Kansas City Symphonies, Boston’s Handel and Haydn Society, et Boston Baroque. À l’opéra, Dashon a chanté Jupiter dans la production des Talens Lyrique, Castor et Pollux, en France. Il est apparu dans la production Samson de Handel and Haydn Society, et a fait ses débuts avec le Cleveland Orchestra dans leur production multimédiatique  et innovatrice de Cunning Little Vixen de Janáček. Le Cleveland Orchestra l’a également accompagné dans le Requiem de Brahms et la 9e Symphonie de Beethoven. Dashon est diplômé du Oberlin College Conservatory et de l’Institut de musique sacrée de l’Université de Yale, où il a étudié et fait des tournées avec Maasaki Suzuki.

 

Source : Opéra de Dijon

En savoir plus

Mark Omvlee

Monostatos

Mark Omvlee Monostatos

Le ténor néerlandais Mark Omvlee est diplômé en 2003 du Conserva- toire d’Amsterdam, après avoir étu- dié pendant 4 ans avec Hein Meens. Ses études comprennent également une année à l’école de théâtre drama- tique et contemporaine et une année de musique scolaire, à Amsterdam. Depuis son diplôme, il reçoit régulière- ment des cours de Gemma Visser, Mar- cel Reijans et Miranda van Kralingen, entre autres. Mark Omvlee a été admis au Holland Opera, avant d’avoir obtenu son diplôme. Il a chanté divers rôles d’opéra à travers les Pays-Bas, allant de la musique baroque à la musique contemporaine. Il a fait ses débuts à l’Opera Zuid, en 2006, dans Mavra de Stravinsky.

En tant que membre de l’ensemble soliste de l’Opera Zuid, il a chanté différents rôles de ténor dans Nozze di Figaro, Der Rosenkavalier, Barbe Bleue et Die Zauberflöte... Ces dernières années, il a participé à la pro- duction de Owen Wingrave à l’Opéra Trionfo. Il a également joué dans Das Rheingold ( Mime ) de Wagner, Carmen de Bizet, Boris Godunov de Mussorgsky, L’Elisir d’Amore de Donizetti, Die Zauberflöte ( Monostatos ) de Mozart à l’Opéra de Saint-Étienne et Le Rossignol de Stravinsky ( Zater- dagMatinee, Concertgebouw Amster- dam, Netherlands Radio Philharmonic Orchestra sous la direction de Charles Dutoit). Au Dutch National Opera, Mark Omvlee a participé aux produc- tions de Il Viaggio a Reims de Rossini, Dialogue des Carmélites de Poulenc et Die Rosenkavalier de Strauss.

Il a également joué le rôle principal ( Jack ) dans Brokeback Mountain par Charles Wuo- rinen dans les opéras d’Aix-la-Cha- pelle et de Salzbourg. En 16 | 17, Mark Omvlee peut être vu à nouveau dans plusieurs productions d’opéra, comme I Due Foscari de Verdi au Concertge- bouw Amsterdam, Salomé de Strauss au Dutch National Opera et Deus Pas-sus de Wolfgang Rihm au Tivoli Vre- denburg Utrecht.

Autour du spectacle

18.10.2017 CONFÉRENCES N°1

28.10.2017 Visites au musée N°1

02.11.2017 DÉCOUVERTE DES DÉCORS