Il faut donc que vous fassiez un rêve
Denis Lavant / Mara Dobresco

Pas encore de playlist pour ce spectacle

Il faut donc que vous fassiez un rêve
Denis Lavant / Mara Dobresco
Sur le plateau, un lit à barreaux. Sous le drap, une forme humaine qui se débat pour trouver le sommeil.
Lire la suite
Il faut donc que vous fassiez un rêve
Denis Lavant / Mara Dobresco
A partir du
15 fév 2020
Prix: 
Tarif C, de 10€ à 28€
Mise en scène: 
Volodia Serre
Duree: 
Env. 1h30 sans entracte
RESERVER

Il faut donc que vous fassiez un rêve

Sur le plateau, un lit à barreaux. Sous le drap, une forme humaine qui se débat pour trouver le sommeil.

« Il faut que vous fassiez un rêve », s’est-il laissé souffler. Le rêve des rêves, celui qui explique tout.

Autour de lui, éparses, des bribes matérielles de son existence qu’il s’agit de rendre à nouveau neuves, des mots qui leur sont associés et qu’il s’agit de prononcer à nouveau pour la première fois. Dissimulés dans ces objets, l’homme redécouvre des poèmes, les siens, ceux de Marin Sorescu. Des éclats de vie dispersés aux quatre coins de sa chambre et de ses affaires, comme son existence émiettée aux quatre vents qu’il tente de réunir et de recomposer.

Page après page arrachées à son existence déjà oubliée, miette après miette restituées ici et maintenant, l’homme reconstitue, rassemble des fragments de ce corpus éclaté, nous donne à entendre, voir, rêver, le puzzle de sa lutte organisée contre la mort. Dans le rêve des rêves : celui d’un présent éternel.

Les trois musiciennes (membres du Quatuor Face à Face) avec leurs instruments, se tiennent autour de l’homme (l’immense comédien Denis Lavant !), tantôt agissant comme le prolongement de sa conscience, tantôt s’imposant comme une réalité extérieure à la sienne, ou plutôt un autre lui-même.

 

Distribution

Dramaturgie et mise en scène : Volodia Serre

Sur une idée originale de Mara Dobresco

D'après les textes Journal en miettes d’Eugène Ionesco & Poèmes de Marin Sorescu 

Musiques : John Cage, Philip Glass, Arvo Pärt, Oscar Strasnoy, György Ligeti...

Comédien : Denis Lavant

Percussions : Hélène Colombotti,  Elisa Humanes , Salomé Bonche (en alternance avec Hélène Colombotti)

Piano : Mara Dobresco

 

Mise en scène: 
Volodia Serre
Dates: 
Samedi, 15 février, 2020 - 20:00
Public: 
Tout public
Lieu: 
Grande salle
Prix: 
Tarif C, de 10€ à 28€
Duree: 
Env. 1h30 sans entracte
Categorie: 
Concert et récital

TéléchargerDocumentation