Eva Zaïcik

Remarquée pour son timbre mordoré et sa présence scénique, la jeune mezzo-soprano Eva Zaïcik est invitée lors de cette saison 2016, à reprendre au pied levé le rôle titre de Dido ( Dido and Aeneas de Purcell ) à l’Opéra Royal de Versailles et l’Opéra de Rouen. Elle fait sensation dans la Messaggera ( L’Orfeo de Monteverdi ) à l’Opéra de Dijon. On a aussi pu l’entendre dans Melibea ( Il Viaggio a Reims ), Farnace ( Mitridate), Cherubino ( Le Nozze di Figaro ), Judith ( A Kékszakallù Herceg Vara ), Diane à la Houppe ( les Aven-tures du Roi Pausole ) et avec l’Atelier Lyrique de l’Opéra de Paris dans celui d’Ernesto ( Il Mondo della Luna de Haydn )... Lors de la saison 17 | 18, elle participera à la tournée française du Centre de Musique Baroque de Ver-sailles autour des Amants Magnifiques de Lully (Massy, Rennes, Avignon, Reims, Le Touquet ) dans le rôle de Caliste et sera en tournée interna-tionale avec le Jardin des Voix des Arts Florissants, sous la direction de William Christie.

Elle collabore avec de nombreux ensembles de musique ancienne tels que Le Poème Harmonique, Le Concert Spirituel, l’Ensemble Pygmalion, Les Traversées Baroques ou le Taylor Consort, tout en restant proche de la création contemporaine ( Nelly dans la création de Betsy Jolas, Iliade l’Amour en 2016 ), et crée plu-sieurs œuvres du compositeur Vincent Bouchot. Elle est invitée à chanter sur de nombreuses scènes en France et à l’étranger ( Aix en Provence, Avignon, Oude Muziek d’Utrecht, Festival Mes-siaen, Diaghilev Festival de Perm... ), sous la direction de grands chefs tels que : Vincent Dumestre, Leonardo Garcia Alarcòn, Marco Guidarini, Emmanuelle Haïm, René Jacobs, Cor-neliuss Meister, Hervé Niquet, Raphaël Pichon, David Reiland, Christophe Rousset.

En 2014, Eva Zaïcik signe son 1er CD « Exode( s ) » avec l’Ensemble Lunaris, ensemble qu’elle co-fonde en 2008, lors de ses études de chant à la Maîtrise de Notre-Dame de Paris, et avec lequel elle explore un large réper-toire du médiéval au contemporain, pour leur formation atypique de trois voix et une viole de gambe.

 

Source : Opéra de Dijon