Diriger, c'est jouer
Orchestre de l’Opéra de Limoges
Paused...
01:18
  • >
    Piano Concerto No 12 in A Major, K 414: Allegretto
  • >
    Piano Concerto No 12 in A Major, K414: Andante
  • >
    Piano Concerto No 12 in A Major, K 414: Allegro
  • >
    Symphony No. 7 in A Major, Op. 92: I. Poco sostenuto - Vivace
  • >
    Symphony No. 7 in A Major, Op. 92: II. Allegretto
  • >
    Symphony No. 7 in A Major, Op. 92: III. Presto
  • >
    Symphony No. 7 in A Major, Op. 92: IV. Allegro con brio
Diriger, c'est jouer
Orchestre de l’Opéra de Limoges
François-Frédéric Guy, pianiste spécialiste de la musique romantique allemande qui mène une carrière internationale aux côtés des plus grands chefs, nous offre l’immense plaisir de revenir à Limoges avec sa pratique du « joué-dirigé ». Un programme classique, avec Mozart (un de ses trois concertos viennois de jeunesse) et Beethoven (la 7ème Symphonie !), enrichi par la création mondiale Écoumène, du compositeur Aurélien
Lire la suite
A partir du
Prix: 
Tarif B, de 15€ à 35€
Duree: 
2h avec entracte

Diriger, c'est jouer

François-Frédéric Guy, pianiste spécialiste de la musique romantique allemande qui mène une carrière internationale aux côtés des plus grands chefs, nous offre l’immense plaisir de revenir à Limoges avec sa pratique du « joué-dirigé ». Un programme classique, avec Mozart (un de ses trois concertos viennois de jeunesse) et Beethoven (la 7ème Symphonie !), enrichi par la création mondiale Écoumène, du compositeur Aurélien Dumont. Les modalités de cette création méritent d’être soulignées puisqu’il s’agit d’une commande de François-Frédéric Guy lui-même, souhaitant renouer avec la tradition d’une commande par les interprètes. Ainsi le compositeur ré-instaure la tradition perdue du concerto dirigé par le soliste, avec une nouvelle œuvre écrite sur-mesure. La forme concertante devient un laboratoire de timbres qui tend à l’élaboration d’un piano « augmenté » par l’orchestre. L’auditeur pourra ainsi se perdre à l’envi dans une musique où se confrontent références au passé et objets trouvés, traits virtuoses et expérimentation…

Dir. : François-Frédéric Guy


À propos d'Écoumène

Pour Augustin Berque, l’écoumène est « la relation à la fois écologique, technique et symbolique de l’humanité à l’étendue terrestre ». En transposant cette relation dans l’espace imaginaire du pianiste/chef avec son orchestre, j’ai voulu poser les bases d’un dialogue entre ressources naturelles (l’écologie du son, la simple vibration, l’élaboration de petits paysages sonores) et ressources culturelles, avec l’utilisation d’Objets Esthétiquement Modifiés (O.E.M) issus principalement du 12ème concerto pour piano de Mozart. Car à l’heure d’une mondialisation financiarisée dévastatrice, les unes sont tout autant en danger d’épuisement que les autres. François Jullien nous avertit sur l’écrasement des ressources culturelles par le « le grand rouleau compresseur de la mondialisation et de son marché. » Quand Harry Potter, par exemple, « empilé sur les tables des librairies, formate, à tous les coins du monde, le même imaginaire de la jeunesse. » L’écriture d’Écoumène explore la musique du passé en créant des espaces sonores inattendus entre langage contemporain et réminiscences tonales. Ces espaces réinstaurent ici la tradition perdue du concerto dirigé par le soliste. La genèse de la pièce, qui est d’abord celle d’une rencontre et d’une amitié avec le pianiste commanditaire de l’œuvre François-Frédéric Guy, a pu voir le jour grâce à un financement participatif.  Ce modèle écosystémique, présent de la première esquisse à la création, tisse des liens puissants entre la réalisation de l’œuvre et son essence artistique, entre le public et les musiciens, entre le compositeur et l’interprète. Il est porteur d’espoir pour la sauvegarde et le développement des ressources culturelles. N’oublions pas celles de notre chère planète ! 

Par Aurélien DUMONT, compositeur


Œuvres interprêtées

Concerto n° 12 en La majeur (1782)

Wolfgang Amadeus Mozart

Écoumène (2019)

Création mondiale d’Aurélien Dumont 

Symphonie n°7  (1812)

Ludwig van Beethoven


Remerciements

Nous souhaitons remercier très chaleureusement les mécènes privés qui ont permis par leur contributions respectives le financement de la commande de François-Frédéric Guy à Aurélien Dumont créée en octobre 2019 à l’Opéra de Limoges.
Nos remerciements vont aussi à la plateforme de financement participatif Pro-arti et à la Sacem qui nous ont accompagnés et soutenus dans ce projet.

Nos membres bienfaiteurs : Philippe Derouin, Fabrizio Ruspoli.

Nos grands donateurs : Charle de Carlini, Thomas Feld, Dominique Parnet, Bruno de Saint Exupéry (Agence Prestant).

Nos donateurs : Gilles de Bourgies, Gérard Mick, Misato Mochizuki, Francois-Marc Durand, Christophe Gravereaux, Annick Mazet-Dubout, Anne-Marie Réby, Claude Drapier, Jean-Michel Métayer, Emmanuel Rivola, Martine Bacherich-Granoff, Pierre-André Valade, Daniel Berrocal, Michelle et Charles Auboiron-Guy, Cyril Drapier, Thanh-Tam Le, Sylvie Bauduin, Annie et Pierre Benoit, Jean-Luc Gamblin, Christine Jolivet-Erlih, Claudine et Jean-Pierre Arbon, Marie-France Gros de Beler, Olivier et Marie-Anne Bernard, Denis Lefèvbre, Joëlle Lefèbvre, Pierre Jourdan, Bernard Mazas, Patricia Simoulin, Jacqueline Augendre, Marie-Martine Veverka, David Herscovici, Annie-Noëlle Bérard, Joël Corboliou, Olivier Guy, Olivier Dumont, Liliane Raffinat, Natacha Magaloff d’Armagnac.

Ainsi que Dominique Dreyfous-Ducas, Laure Gauthier, Madeleine Mariani, Joy Morin, Claire Audebert, Claudine Leclercq, Serge Genin, Nadji Benhizia, Valérie Druon, Serge Genin, Maryline Romain, Jean-Marie Rivola, Juliet Dumont, Christelle de La Fournière, Caroline Beucler, Laurence Astru, Patrick Donzeau-Gouge, Raphaelle Hardy-Paoli, Martine Crapet, Valérie Cartau, Jean-Pierre Luminet, Sophie Di Carlo, Christiane Pichard.

Dates: 
Vendredi, 11 octobre, 2019 - 20:00
Public: 
Tout public
Lieu: 
Grande Salle
Prix: 
Tarif B, de 15€ à 35€
Duree: 
2h avec entracte
Categorie: 
Symphonique

Écouter & regarder

Mise en œuvre(s) // "Diriger, c'est jouer" - Interview de François-Frédéric Guy et Aurélien Dumont

00:00

TéléchargerDocumentation