Au cœur de l’Orchestre
Orchestre de l’Opéra de Limoges
Paused...
01:18
  • >
    Milhaud: Le boeuf sur le toit, Op. 58
  • >
    I. Molto allegro
  • >
    II. Andante
  • >
    III. Menuetto
  • >
    IV. Allegro assai
Au cœur de l’Orchestre
Orchestre de l’Opéra de Limoges
Qui n’a jamais rêvé de se retrouver au cœur d’un orchestre ? De découvrir le visage et les intentions du chef d’orchestre ? D’entendre ce que les percussionnistes perçoivent ? D’apercevoir ce que les trompettistes voient ?
Lire la suite
Au cœur de l’Orchestre
Orchestre de l’Opéra de Limoges
A partir du
Prix: 
Tarif C, de 10€ à 28€
Duree: 
1h30 avec entracte

Au cœur de l’Orchestre

Qui n’a jamais rêvé de se retrouver au cœur d’un orchestre ? De découvrir le visage et les intentions du chef d’orchestre ? D’entendre ce que les percussionnistes perçoivent ? D’apercevoir ce que les trompettistes voient ?

A l’invitation du directeur musical, Robert Tuohy, cela est possible ! Les spectateurs - dont une centaine tirés au sort à l’entrée et accueillis aux côtés des musiciens le temps d’une des deux œuvres du programme - bouleversent leurs habitudes d’écoute et découvrent l’Orchestre de l’intérieur. Ils sont le témoin privilégié du travail des instrumentistes et du chef, de leurs interactions. Par cette immersion inattendue, ils vivent la musique différemment et expérimentent de nouveaux « points de vue », de nouveaux « points d’écoute ».

À dispositif exceptionnel, programme exceptionnel, mettant en valeur toute la richesse d’un orchestre symphonique ! 

En première partie, Le Bœuf sur le toit, op. 58 de Darius Milhaud, créée le 21 février 1920 à la Comédie des Champs-Élysées. Il s’agit à l’origine d’une pièce pour violon et piano intitulée Cinéma-fantaisie et destinée à accompagner un film muet de Chaplin. Membre du tout nouveau groupe des Six (avec notamment Auric et Poulenc), Milhaud la transforme en ballet-pantomime sur la suggestion de Jean Cocteau qui en écrit l’argument. Cette œuvre réunit des airs populaires brésiliens (tangos, maxixes, rumbas), même un fado portugais, et le titre fait référence à une chanson brésilienne, alors que l’argument situe l’action dans un bar américain à l’époque de la prohibition.

Puis, la Symphonie n°41 dite « Jupiter », ultime symphonie de Mozart achevée le 10 août 1788, qui clôt un ensemble avec la Symphonie n° 39 (26 juin) et la Symphonie n°40 (25 juillet). Testament symphonique de Mozart, elle est tout à la fois un modèle de perfection dans sa forme – 4 mouvements dont 3 de forme sonate qui s’opposent et s’équilibrent entre tempi rapide, lent, dansant et très rapide ; dans son écriture musicale qui allie le contrepoint savant et une écriture mélodique caractéristique du style galant ; dans son rapport intime au genre lyrique, sorte de petit opéra instrumental. Un véritable chef d’œuvre de la musique classique ! 

Ce concert a lieu dans le cadre du Festival Orchestres en Fête ; un évènement organisé par l'Association Française des Orchestres (AFO)

>>>> Si vous avez acheté une place pour ce spectacle, vous serez peut-être tiré au sort pour assister au concert dans l'Orchestre, aux côtés des musiciens ! Nous vous contacterons par mail ou par téléphone pour vous en informer... !  

Robert Tuohy, direction

œuvres interprêtées

Le Bœuf sur le toit (1920)

Darius Milhaud

Symphonie n° 41 (1788)

Wolfgang Amadeus Mozart

 

Dossier d'accompagnement

A télécharger ici et à la rubrique Educatif

Dates: 
Jeudi, 28 novembre, 2019 - 14:30
Jeudi, 28 novembre, 2019 - 20:00
Vendredi, 29 novembre, 2019 - 14:30
Public: 
Tout public
Lieu: 
Grande Salle
Prix: 
Tarif C, de 10€ à 28€
Duree: 
1h30 avec entracte
Categorie: 
Symphonique

Écouter & regarder

00:00

TéléchargerDocumentation

Spectacle en tournée : 

Mar. 03/12/2019 à Saint-Junien (87)

Jeu. 05/12/2019 à Guéret (23)