ALIÉNOR
Opéra - Création mondiale d'Alain Voirpy et Kristian Fredric 

Pas encore de playlist pour ce spectacle

ALIÉNOR
Opéra - Création mondiale d'Alain Voirpy et Kristian Fredric 
Aliénor , Allah i nour – Reines de lumière
Lire la suite
ALIÉNOR
Opéra - Création mondiale d'Alain Voirpy et Kristian Fredric 
A partir du
29 juin 2021
Prix: 
De 25€ à 55€
Mise en scène: 
K. Fredric
Duree: 
1h45
RESERVER

ALIÉNOR

Aliénor , Allah i nour – Reines de lumière

« L'action se déroule au croisement de multiples fractures temporelles, illustrant la permanence du combat mené par les femmes pour défendre leurs droits légitimes : Aliénor, au Moyen-Age, recluse dans un château en Angleterre, seule, face à son passé, ses démons, ses culpabilités, mais aussi aux frustrations de la reine, de la mère et de la chrétienne, Aliénor encore, aujourd'hui "prisonnière" d'un musée au Proche-Orient, mirage à l'occidentale dans un monde fanatisé par l'obscurantisme, Aliénor, enfin, contemplant à New-York le résultat de 8 siècles de luttes incessantes : une liberté admise, certes, mais qui reste à conquérir face à une humanité qui a trop oublié son passé pour nous convaincre, aujourd'hui, de sa sincérité. »
Cet avant-propos figurant dans la partition de l’opéra inscrit clairement Aliénor au centre de l’œuvre. Imaginons un vaste monologue : celui d’une reine recluse pendant près de 15 ans sur ordre de son époux et roi, tenue à l’écart de toute vie publique, de ses fils, de la conduite de son duché d’Aquitaine. Divisé en quatre scènes parcourues comme une obsession par l’idée de la solitude, ce monologue évoque successivement, outre la reine solitaire, la femme blessée, meurtrie par ses doutes et sa culpabilité, la douleur d’une mère qui ne voit d’espoir qu’en son fils Richard, une reine enfin qui, pour son repentir, transmet son combat à celles qui préfèreront la lumière à l’obscurité, la vie à la soumission.
Ce voyage initiatique dans l’intimité d’Aliénor s’appuie sur des réalités historiques, certes, mais également réalités de la vie et de l’humanité au fil des siècles : ainsi nous pourrons reconnaître dans la scène opposant Aliénor à Henry ces conflits de pouvoir qui naissent entre deux êtres lorsqu’ils … se ressemblent ! De même nous lirons dans l’émotion qui unit Aliénor et son fils Richard, cette relation si complexe, mais si belle, qui crée un lien unique entre une vraie mère et son fils. Enfin, nous entendrons dans les mots d’Hildegarde von Bingen (religieuse, compositrice et auteure du 11è siècle, dont la correspondance avec Aliénor est l’objet d’une scène dans l’opéra) aussi bien les conseils d’une femme de grande sagesse que la réprobation sous-entendue à l’égard du pouvoir temporel de l’église. En arrière-plan se déroule sans fin l’improbable dialogue Orient-Occident, son lot de guerres, croisades d’hier et d’aujourd’hui, sources de malheur pour les femmes qui, au fil des siècles, y voient périr leurs enfants et leurs proches, victimes d’une humanité vaniteuse et amnésique.
Dans cet opéra, volontairement lyrique, aucune retenue, aucun recul « politiquement correct », mais un engagement corps et âme pour cette femme qui veut simplement être ce qu’elle est, et non ce que son environnement veut qu’elle soit. La mort et l’amour se disputent leur victime, comme dans Tristan et Isolde, sauf qu’ici, Aliénor sait, elle, écouter, les sages paroles d’Hildegarde von Bingen comme celles de l’énigmatique Voyageur. Ainsi instruite, elle choisit elle-même le chemin de la rédemption, non pour elle, mais pour les femmes à venir

par Alain Voirpy

Distribution

Musique :  Alain Voirpy

Livret : Kristian Frédric et Alain Voirpy 

Direction musicale : Daniel Kawka

Cheffe de chant : Elisabeth Brusselle

Mise en scène : Kristian Frédric

Assistante mise en scène : France de la Hamelinaye

Scénographie et costumes : Marilène Bastien

Créateurs vidéo : Youri fernandez et Soo Lee vidéastes-plasticiens artistes associés à la compagnie Le Lézard qui bouge 

Lumières : Nicolas Descoteaux

Aliénor : Catherine Hunold

Richard : Jérôme Boutillier

Norah : Marie Van Honnacker

Madrigal de cinq chanteuses du Chœur de l'Opéra de Limoges

Orchestre de l'Opéra de Limoges

Mise en scène: 
K. Fredric
Dates: 
Mardi, 29 juin, 2021 - 20:30
Mercredi, 30 juin, 2021 - 20:30
Public: 
Tout public
Lieu: 
Grande salle
Prix: 
De 25€ à 55€
Duree: 
1h45
Categorie: 
Lyrique

Nouvelle production de l'Opéra de Limoges en coproduction avec les Lézards qui bougent