Olga BUSUIOC

Olga Busuioc est né dans une famille musicale. Sa mère Tatiana est soliste avec l'Opéra national de Chisinau , qui a souvent emmené sa jeune fille avec des spectacles. [5] Son père est le ténor Nicolae Busuioc. Elle a assisté à l'Académie de musique Stefan Neaga et à l'Académie nationale de musique, au théâtre et aux beaux-arts de Chisinau, où elle a étudié le chant.  Après avoir obtenu son diplôme en 2010, elle a terminé un cours de troisième cycle d'un an à l'Académie Bel Canto de Modène, en Italie, où a étudié sous Mirella Freni

Depuis ses débuts professionnels en 2011, elle a joué dans plusieurs opéras à l'Opéra national et au Théâtre du Ballet de Moldavie, principalement pendant la saison du Festival de septembre. Elle a fait ses débuts internationaux avec succès à La Bohème à l'Opéra d'Etat de Hongrie en 2011.  Après cela, elle a suivi les performances "Iolanta" P.I Tchaikovsky et Tatiana dans "Eugene Oneghin", elle s'est distinguée par le répertoire de Puccini.

Elle a participé aux Concerts d'honneur de Luciano Pavarotti à Modène (tous les deux en 2010 et 2011), au Festival de Kirsten Flagstad en Norvège, "Peralada" en Espagne, également dans les festivals de Moscou, Saint-Petersburg, Varsovie, Budapest.

Elle a chanté avec le concert de musique de chambre avec le programme Rossini, elle a joué dans un gala lyrique au Teatro Bonci à Cesena et dans d'autres concerts Italie.

En mai 2016, elle a présenté deux fois comme Mimi à La Bohème interprétée par l'Opéra de Los Angeles. En septembre, elle figurait comme Tatyana à Eugene Onegin à Chisnau.

En octobre 2016, elle a présenté comme Lilia, l'un des rôles principaux du grand opéra Herculanum de Felicien David, dirigé par Jean-Luc Tingaud. Une critique dans le Guardian a marqué sa performance «mémorable», tandis que le Irish Times l'a citée comme «Lily nerveuse et excitable» et a noté son duo avec Helios d'Andrew Haji comme l'un des faits saillants.

En décembre, elle  reprend le rôle de Mimi au Teatro di San Carlo de Naples en alternance avec Irina Lungu.