OperaKids
En coulisses

UNE AVENTURE ARTISTIQUE ET HUMAINE

Article - 21 Mar 2018

Une aventure artistique et humaine

L’Opéra de Limoges développe depuis plusieurs années une politique centrée autour de la voix à travers la sensibilisation du jeune public à la musique, l’insertion des jeunes chanteurs dans le monde professionnel et l’éducation vocale à travers des projets participatifs.


Au-delà du travail quotidien de médiation et de sensibilisation mené par le service éducatif, deux expériences singulières ont permis à l’Opéra de Limoges de cheminer vers un projet global éducatif et artistique pour les jeunes dans les quartiers. 
Le projet participatif La Jeune fille aux mains d’argent dirigé par Raoul Lay et mis en scène par Catherine Marnas en 2011/2012 a constitué une première étape d’appréhension dans l’organisation et le suivi de pratiques collectives régulières jusqu’à la production d’un spectacle. 


L’Opéra participatif De Cendre et d’Or a rajouté la dimension créatrice, le lien plus fort avec les territoires et le secteur social ainsi que l’inscription dans la durée.
Opera Kids entérine cette volonté de partager sur la durée avec les populations et les acteurs sociaux et associatifs des quartiers une aventure artistique et humaine destinée à faire bouger les lignes et à lutter contre une fatalité sociale peu encline à l’ouverture.
C’est un projet autour du chant qui rassemble des enfants, d’une classe d’âge entre 8 et 12 ans, issus de milieux socio-culturels différents, venant principalement des quartiers prioritaires de la Ville de Limoges et de l’Agglomération.
Dans la continuité du projet vocal participatif De Cendre et d’Or, présenté en juin 2016, il s’agit pour l’Opéra de Limoges de mettre en place une nouvelle modalité d’intervention mêlant découverte, apprentissage, création et immersion dans l’Opéra.

Au-delà d’une aventure artistique, Opera Kids a l’ambition d’être une aventure humaine, une ouverture sur soi et sur le monde par le biais de rencontres et d’échanges tout au long du projet.

Alain Mercier, directeur général 
Octobre 2017